Autres utilisations des terres (OLU)    |    Zones humides

Mangroves


Ces données montrent l'étendue mondiale des mangroves pour onze époques annuelles entre 1996 et 2020, elles ont été collectées en utilisant une combinaison de données satellites optiques et radar.


Ces données sont fournies par Global Mangrove Watch, une collaboration entre l'Université Aberystwyth, Solo Earth Observation, Wetlands International, The Nature Conservancy et l'Agence japonaise d'exploration aérospatiale (JAXA).

Description des données

Les données de Global Mangrove Watch (GMW) fournissent des estimations de l'étendue mondiale et des changements des forêts de mangroves pour onze époques annuelles entre 1996 et 2020. Des mises à jour annuelles sont prévues à partir de 2021, ainsi que le comblement des lacunes temporelles dans les séries chronologiques annuelles historiques. Des données géospatiales (cartes) et des estimations numériques des superficies sont disponibles, à partir desquelles des statistiques nationales ou régionales sur les superficies peuvent être extraites. Les pertes et les gains de mangroves entre les années respectives sont fournis sous forme de couches de données distinctes.

Utilisation

Les utilisateurs doivent garder à l'esprit que les données GMW sont un jeu de données à l'échelle mondiale, généré avec une méthodologie unique appliquée à toutes les régions. Ainsi, la précision de la carte peut varier selon les endroits et l'échelle. On peut donc s'attendre à ce que le jeu de données soit plus utile aux pays qui ne disposent pas de leurs propres systèmes de surveillance des mangroves. Compte tenu de ces mises en garde, le jeu de données GMW peut être utilisé comme données d'activité par les pays qui envisagent d'inclure d'autres utilisations des terres (zones humides) dans leurs contributions déterminées au niveau national (CDN) en vue de leur déclaration à la CCNUCC. Le jeu de données peut en outre soutenir les rapports nationaux sur les Objectifs de développement durable, en particulier la tâche 6.6 (Protéger et restaurer les écosystèmes liés à l'eau) et l'indicateur 6.6.1 (Changement dans l'étendue des écosystèmes liés à l'eau au fil du temps). À cette fin, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a choisi le GMW comme jeu de données officiel « par défaut » sur les mangroves pour l'établissement des rapports sur l'ODD 6.6.1 pour les pays qui ne disposent pas de leurs propres informations sur les ressources en mangroves nécessaires pour améliorer leur gestion, leur protection et leur restauration.

Méthodologie

Les cartes des mangroves ont été établies en deux étapes:

  • Génération d'une carte de référence de l'étendue mondiale des mangroves pour l'année 2010, et,
  • Détection des changements entre la base de référence de 2010 et chacune des autres années, respectivement.
La carte de référence de 2010 a été obtenue par une classification Random Forest d'une combinaison de données radar et optiques par satellite. La classification a été confinée dans un masque d'habitat de mangrove, qui définit les régions où l'on peut s'attendre à trouver des écosystèmes de mangrove. La définition de l'habitat de mangrove était basée sur des paramètres géographiques tels que la latitude, l'élévation et la distance par rapport à l'eau de l'océan. L'entraînement pour le masque d'habitat et la classification du masque de mangrove de 2010 a été basé sur un échantillonnage aléatoire de quelque 38 millions de points à l'aide des cartes historiques de mangrove (pour l'année 2000) de Giri et al. (2011) et Spalding et al. (2010) et de l'ensemble de données sur la présence d'eau de Pekel et al. (2017).

La précision de la classification du jeu de données de référence de 2010 a été évaluée avec environ 53 800 points échantillonnés au hasard dans 20 régions sélectionnées au hasard. La précision globale était de 95,25 %, tandis que les précisions de l'utilisateur et du producteur pour la classe des mangroves étaient estimées respectivement à 97,5 % et 94,0 %.

Les cartes pour les autres années ont été établies par détection et classification des pertes (avec une diminution de la rétrodiffusion radar en bande L) et des gains (où la rétrodiffusion a augmenté) entre les données ALOS PALSAR 2010 et les données JERS-1 SAR (1996), ALOS PALSAR (2007, 2008, 2009) et ALOS-2 PALSAR-2 (2015, 2016). Les pixels de changement pour chaque année en question ont ensuite été ajoutés ou retirés du masque matriciel de référence de 2010, qui a été mis en mémoire tampon pour permettre la détection des gains de mangrove également immédiatement à l'extérieur du masque. De nouvelles cartes d'étendue annuelles ont été produites en utilisant cette approche.

Incertitude et précision

La précision de la classification des changements a été évaluée sur plus de 45 000 points, avec une précision globale de 75,0 %. Les précisions de l'utilisateur pour les classes de perte, de gain et de non-changement ont été estimées respectivement à 66,5 %, 73,1 % et 83,5 %. Les précisions correspondantes du producteur pour les trois classes ont été estimées respectivement à 87,5%, 73,0% et 69,0%.

Une assistance sur l'utilisation des données est disponible pour les utilisateurs potentiels.

Caractéristiques techniques

Résolution spatiale: 25m

Couverture géographique: Mondiale (tous les pays avec des mangroves)

Couverture temporelle:
1996, 2007, 2008, 2009, 2010 (année de référence)
Données annuelles 2015-2020
(la publication des données 2017-2020 est prévue en août 2021)

Fréquence de mise à jour: Annuelle à partir de 2021

Format : Fichier de forme SIG (.shp), raster géocodé (Geotiff), statistiques numériques (.csv)

Politique des données : Ouvertes au public (Creative Commons CC BY 4.0)


Guide associé et manuel d'utilisation

La plateforme Global Mangrove Watch: www.globalmangrovewatch.org

Adresse web pour le téléchargement du jeu de données:
UNEP-WCMC (vector data)
JAXA (raster data from Q4/2021)


Points de contact pour les questions et les requêtes

Dr. Ake Rosenqvist
GMW and K&C Science Coordinator
solo Earth Observation (soloEO)
Tokyo 104-0054, Japan
Courrier électronique: ake.rosenqvist@soloEO.com

Dr. Pete Bunting
GMW technical lead
Institute of Geography and Earth Sciences
Aberystwyth University
SY23 3DB Wales, Royaume-Uni
Courrier électronique: pfb@aber.ac.uk

Prof. Richard Lucas
GMW scientific lead
Institute of Geography and Earth Sciences
Aberystwyth University
SY23 3DB Wales, Royaume-Uni
Courrier électronique: richard.lucas@aber.ac.uk